Pharmacie Rinchard

Article: 5, 30, 50, comprendre les indices des crèmes solaires!

15, 30, 50, comprendre les indices des crèmes solaires !

 

Comment fonctionne une crème solaire ?

 

Elle se compose généralement de deux filtres. Le premier est chimique (d’origine organique) et absorbe les rayons UV pour les convertir en chaleur, inoffensive pour le corps. Le second filtre est physique (constitué de minéraux comme l’oxyde de zinc) : il réfléchit et renvoie le rayonnement solaire. Ces derniers sont utilisés de préférence chez les nourrissons et les jeunes enfants.

 

Quelle est la différence entre les UVA et les UVB ?

 

Provenant du soleil et correspondant tous les deux à de la lumière non visible, les UVA et les UVB se différencient par leur longueur d’onde : 315 à 400 nm pour les UVA et 280 à 315 nm pour les UVB. Comme ils pénètrent plus profondément dans le derme, les UVA favorisent le vieillissement cutané, la formation de rides et l’apparition de taches pigmentaires. Quant aux UVB, ils sont impliqués dans la majorité des cancers de la peau et sont responsables des coups de soleil, cloques et brûlures.

 

Comment sont attribués les indices solaires ?

 

 

L’indice de protection (IP) ou facteur de protection solaire (FPS) indique le niveau de protection par rapport aux rayons ultraviolets (UV). Variant de 15 à 50+, il est obligatoirement mentionné sur les crèmes solaires. Plus sa valeur est grande, plus la protection solaire est élevée. L’IP est déterminé en laboratoire en divisant la dose minimale nécessaire d’UV pour créer une rougeur (DME) avec une protection solaire par la DME sans protection. Obtenue avec des simulateurs solaires, cette valeur du FPS est à relativiser. De plus, d’autres facteurs interviennent dans la survenue des coups de soleil : type de peau et intensité des UV qui dépend de l’heure de la journée et de la situation géographique.

 

Quel indice solaire choisir selon votre type de peau ?

 

 

Certains indices solaires sont recommandés selon votre phototype, une classification allant de I à VI. Les personnes rousses sont dans la catégorie I et les blondes ayant très souvent des coups de soleil dans la II. Si vous êtes châtain ou blond avec une peau mate ou légèrement claire, vous appartenez au phototype III. Les personnes brunes à la peau mate ayant rarement des coups de soleil sont classifiées IV et V si elles bronzent très rapidement. Vous appartenez au phototype VI si vous avez la peau noire. Pour les phototypes I et II, les IP recommandés sont 50 et 50+ ; pour les III et IV, les IP de 30 ou de 50 et pour les V et VI, les IP de 15 à 30.

 

Pouvez-vous vous fier aux indices solaires ?

 

 

Sachant que les IP sont des valeurs théoriques établies sans tenir compte de tous les paramètres influant sur la survenue des coups de soleil, il est difficile de conclure que les crèmes solaires sont suffisantes pour éviter tout risque lié au rayonnement UV. Il est donc préférable de prendre des précautions avant de s’exposer. Tout d’abord, évitez les heures pendant lesquelles le rayonnement solaire est le plus fort, soit entre 12 h et 16 h. Ensuite, n’hésitez pas à vous protéger grâce à un T-shirt et une casquette. Enfin, appliquez régulièrement de la crème solaire, en principe toutes les 2 heures et après une baignade si la crème n’est pas résistante à l’eau.

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

L’article 5, 30, 50, comprendre les indices des crèmes solaires! est apparu en premier sur Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Articles récents

Les allergies au printemps, tous aux abris?

Allergies printanières : symptômes, traitements et prévention   Avec l’arrivée du printemps, une météo plus clémente et des journées ensoleillées, la nature sort enfin de

Enable Notifications    Ok No thanks